73 rue Rochechouart 75009 Paris Texte

73 rue Rochechouart Paris




Cette opération de 25 logements est située dans le 9ème arrondissement de Paris, rue Rochechouart à quelques soixante mètres de la cité Napoléon, qui a inspiré le familistère de Guise, maintenant inscrit aux monuments historiques, et de l’usine des très célèbres chaussures Godillot, qui a fourni l’armée française pendant presque 40ans au milieu du 19ème siècle.


C’est dans un contexte empreint d’architecture industrielle et d’expérimentation sur de nouvelles manières d’habiter, que ce projet a poussé la réflexion vers des solutions innovantes tout en respectant son fort environnement historique.


La façade en pierre de taille porteuse est l’élément principale de l’intégration du projet dans son environnement proche. De pars son langage, le travail de ses proportions et ses matériaux, elle fait écho directement à l’architecture typique du 9éme arrondissement qui mélange par alternance l’haussmannien et le faubourien.


La cour intérieure couverte par une verrière industrielle à shed, de manière à maximiser les apports de lumière et de chaleur, est au cœur de ce projet au même titre que celle de la cité Napoléon, elle est la composante forte autour de laquelle s’articule toute la réflexion sur les logements.


Au-delà de sa fonction de régulation thermique qui permet en hiver d’accumuler la chaleur et en été de favoriser la ventilation naturelle pour le rafraîchissement, elle donne l’opportunité à chaque logement d’être traversant.

D’un côté les façades traditionnelles sur rue ou sur jardin, qui donnent des vues, et de l’autre des façades en pavés de verre qui permettent d’augmenter les apports lumineux tout en respectant l’intimité des habitants. De plus un système de volets asservis permet aux appartements de bénéficier de ventilation naturelle traversante.


L’organisation intérieure des appartements s’articule le long de la circulation contre la façade en pavés de verre, qui peut devenir, par le jeu de cloisons mobiles, une extension des pièces qui la jouxtent.


Chaque appartement est desservi par le biais de passerelles traversant le vide de la cour intérieur végétalisée, offrant une vue plongeante sur la canopée des arbres.


En fond de parcelle se trouvent trois ateliers d’artistes, en double hauteur, où le confort de l’espace de vie fait place à la pureté des volumes et à la lumière naturelle qui sont des éléments indispensables à la créativité.