262 Bowery NYC Texte

262 Bowery NYC



Proche du New Museum, dessiné par la célèbre agence d’architecture SANAA sur Bowery street, situé dans le quartier en pleine mutation de Nolita, cet immeuble de bureaux s’inscrit dans l’histoire de l’île de Manhattan. De plus en plus prisé par les galeries et les marchands d’art, ce quartier de New York fait l’objet d’un profond changement. Symbole de la grande dépression qui toucha les Etats-Unis dans les années 1920, il fut longtemps l’un des quartiers les plus pauvres et dangereux de la capitale et c’est probablement pour cette raison qu’il est devenu le berceau du mouvement punk américain.

 

Le langage architectural emprunté par ce projet est celui du rationalisme sobre des constructions en briques à usage industriel qui peuplent le sud de l’Ile. Leur architecture, mélange élégant de proportions verticales agréables et de simplicité qu’exige leur fonction, a donné naissance à cette typologie d’édifice qui fait en partie la personnalité de la ville.

 

L’enjeu était de proposer un immeuble de bureaux qui à la fois s’intègre dans ce paysage urbain, tout en prenant en compte l’aspect historique et en répondant aux objectifs liés au secteur tertiaire. Trame constructive, volumétrie, matériaux, l’ensemble des éléments qui composent cet ouvrage travaillent en harmonie dans un esprit de logique et d’efficacité.

 

La brique émaillée blanche, composante principale de la façade, fait référence à son contexte direct, répondant dans un souci de composition à l’échelle de la rue à la question de l’intégration. En effet, l’utilisation d’un tel matériau permet de dialoguer avec les constructions d’avant-guerre qui sont largement représentées le long de Bowery street.

 

Un jardin en cœur d’ilot se laisse entrevoir depuis la rue par les grands vitrages du hall d’entrée. Il est le lieu de détente et de rencontre pour les utilisateurs de l’immeuble mais aussi un terrain d’expression artistique grâce à de grandes fresques de street art renouvelables disposées sur les murs pignons qui clôturent la parcelle.